Collex-Bossy

Menu
La campagne aux portes de Genève

Agenda

01.09.2019

Saison culturelle - Balade auto-tour : Les bornes frontières : témoins de l'histoire

Au coin d’un bois, au bord d’un cours d’eau, au détour d’un sentier ou juchées sur le parapet d’un pont, les bornes frontières attirent le regard et intriguent le promeneur. Que signifient les formes, les blasons ou les inscriptions qui les ornent ? Comment s’inscrivent-elles dans notre Histoire ? Chacune des bornes représente une pièce d’un puzzle multidimensionnel à la fois topographique, historique et politique. À l’initiative de plusieurs  passionnés, dont Françoise Chassy-Bieler, Alex Petrachkov et Stéphane Fréchin, les communes de Collex-Bossy et d’Ornex et leurs services respectifs ont créé un circuit balisé à la découverte des bornes frontières 16 à 25, situées entre les deux territoires. Arborant la date de 1818, elles sont gravées côté suisse d’un « G » pour Genève et, côté français, d’une fleur de Lys. Départ borne 16 – barrière douanière de Bois-Chatton   Possibilités de se garer à proximité, côté France   Le circuit des bornes sera indiqué du samedi 15 juin au dimanche 1er septembre 2019. Un plan de parcours et des panneaux explicatifs donneront vie à ces monuments de pierre témoins du temps qui passe. Le circuit des bornes est libre d’accès, accessible à tous, praticable en VTT, et parsemé de nombreux bancs. Parcours libre de 3,8km. Le mercredi 18 septembre 2019 à 19h00, à la salle René-Lavergne à Ornex, aura lieu la CONFÉRENCE DE CLÔTURE, donnée par Ruth Fivaz-Silbermann, auteure de la thèse « Le passage des réfugiés juifs en Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale ». Cette conférence portera sur le sauvetage de plusieurs dizaines d’entre eux,  assuré par les réseaux de résistance français et suisses présents tant à Ornex qu’à Collex-Bossy. Des plans du parcours sont disponibles dans des boîtes aux bornes 16 (départ), 18 et 25 (arrivée) ou à la réception des mairies de Collex-Bossy et d’Ornex.

15.09.2019

Saison culturelle - Concert : Ensemble Parenthèse

Emilie Brisedou flûte traversière François James violon Anne-Laure Dottrens alto Florestan Darbellay violoncelle L’Ensemble Parenthèse est un ensemble de musique de chambre à géométrie variable, né de la rencontre entre la flûtiste Emilie Brisedou et le violoncelliste Florestan Darbellay, rejoints pour ce programme par l’altiste Anne-Laure Dottrens et le violoniste François James. La formation en quatuor – flûte et trio à cordes – a été créée autour des quatuors avec flûte de Mozart et trios de Haydn. Le répertoire s’étend aujourd’hui de la période baroque à la musique actuelle. Un moment pour reprendre son souffle, un temps, une parenthèse. Programme HENRY PURCELL (1659-1695) Fantaisie n°3 pour violon, alto et violoncelle WOLFGANG AMADEUS MOZART (1756 – 1791) Quatuor avec flûte en do majeur KV285b (1778) pour flûte, violon, alto et violoncelle JOSEPH HAYDN (1732-1809) Divertissement Hob IV : 7 (1784) pour flûte, violon et violoncelle HENRY PURCELL (1659-1695) Fantaisies n°1 et 2 pour violon, alto et violoncelle PHILIPPE HERSANT (1948- ) Héliades pour flûte, violon, alto et violoncelle WOLFGANG AMADEUS MOZART (1756 – 1791) Quatuor avec flûte en ré majeur KV 285 (1777-1778) pour flûte, violon, alto et violoncelle Au cours d’un séjour à Vienne, Wolfgang Amadeus Mozart rencontre Joseph Haydn. Très vite, une admiration réciproque unit les deux hommes : Haydn s’émerveille des talents du jeune Mozart, alors que Mozart affirme à propos de Haydn : « Lui seul a le secret de me faire sourire, de me toucher au plus profond de mon âme ». S’ajoutent à ces œuvres des trios de Henry Purcell : ses trois premières fantaisies pour violes ici jouées en trio à cordes, ainsi qu’un quatuor de Philippe Hersant qu’il décrit lui-même en ces termes : « J’ai écrit cette œuvre pour flûte et trio à cordes à la demande des musiciennes du Quatuor Hélios. C’est le nom qu’elles ont choisi pour leur Ensemble qui a inspiré le titre de l’œuvre. Selon Ovide, les Héliades, filles du dieu-soleil Hélios, pleurèrent si amèrement la mort de leur frère Phaéton, que les dieux, pris de pitié, les métamorphosèrent en peupliers – et leurs larmes devinrent des gouttes d’ambre… Le titre […] reflète bien l’esprit de cette musique, tour à tour élégiaque, violente et plaintive. »   Entrée libre, collecte à la sortie Une verrée sera offerte à l'issue du concert

18.09.2019

Saison culturelle - Les bornes frontières : Conférence de clôture

Au coin d’un bois, au bord d’un cours d’eau, au détour d’un sentier ou juchées sur le parapet d’un pont, les bornes frontières attirent le regard et intriguent le promeneur. Que signifient les formes, les blasons ou les inscriptions qui les ornent ? Comment s’inscrivent-elles dans notre Histoire ? Chacune des bornes représente une pièce d’un puzzle multidimensionnel à la fois topographique, historique et politique. À l’initiative de plusieurs  passionnés, dont Françoise Chassy-Bieler, Alex Petrachkov et Stéphane Fréchin, les communes de Collex-Bossy et d’Ornex et leurs services respectifs ont créé un circuit balisé à la découverte des bornes frontières 16 à 25, situées entre les deux territoires. Arborant la date de 1818, elles sont gravées côté suisse d’un « G » pour Genève et, côté français, d’une fleur de Lys. Le mercredi 18 septembre 2019 à 19h00, à la salle René-Lavergne à Ornex, aura lieu la CONFÉRENCE DE CLÔTURE, donnée par Ruth Fivaz-Silbermann, auteure de la thèse « Le passage des réfugiés juifs en Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale ». Cette conférence portera sur le sauvetage de plusieurs dizaines d’entre eux,  assuré par les réseaux de résistance français et suisses présents tant à Ornex qu’à Collex-Bossy.